TarifsEntreprises

Côté entreprise :Les aides financières

UN REEL ATOUT POUR VOTRE ENTREPRISE

• La fidélisation de vos collaborateurs
• Une attractivité́ plus forte de l’entreprise (recrutements, facilités, image positive)
• La réduction des coûts cachés ; non-retour de congé maternité faute de mode d’accueil, absences et retards, turnover…
• Une performance accrue des salariés (motivation, engagement, temps de travail optimisé, concentration, qualité de vie au travail)
• Une réponse à un sujet clé du dialogue social et de la promotion de l’égalité homme- femme au sein de l’entreprise
• Un coût réduit en raison des différentes mesures mises en place par le gouvernement

• Une réservation de place prioritaire et garantie
• Une solution d’accueil de qualité par des professionnels formés au respect des besoins et des rythmes des enfants
• Un mode de garde fiable
• Une solution à un coût très abordable
• Des formules d’accueil variées (temps plein ou partiel, accueil occasionnel ou d’urgence)
• Une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle

BÉNÉFICIEZ D’AVANTAGES FISCAUX

l’État a mis en place un dispositif de financement des places en crèches
• Les places réservées par l’entreprise ne constituent pas un avantage en nature
• Deux mécanismes fiscaux s’additionnent :
– la restitution sous forme d’un crédit d’impôt de 50 % des charges engagées
– L’imputation des charges dans le compte d’exploitation, soit une déduction fiscale de 33,3 %
Soit 16,67% seulement à la charge de l’entreprise

Exemple coût pour l’entreprise et la famille :

* Si votre enfant atteint l’âge de 3 ans entre le 1er janvier et le 31 août, le bénéfice du montant mensuel maximum applicable aux enfants de 0 à 3 ans est prolongé jusqu’au mois précédent la rentrée scolaire de septembre.

Cas de réduction ou de majoration des montants

  • Ces montants sont divisés par deux si vous bénéficiez de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) versée pour un temps partiel de 50 % ou moins ;
  • Sous certaines conditions, ces montants peuvent être majorés de :
    + 30 % si vous et/ou votre conjoint est bénéficiaire de l’allocation aux adultes handicapés (Aah);

    + 30 % si vous bénéficiez de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ;

    + 30 % si vous vivez seul (e) avec votre ou vos enfant(s)

Un minimum de 15 % de la dépense restera à votre charge.